Rechercher dans ce blog

samedi 30 août 2014

Le roi d'Arabie saoudite évoque la menace d'attentats en Europe et aux Etats-Unis

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a déclaré que le "terrorisme" risquait de gagner prochainement l'Europe et les Etats-Unis si la question n'était pas réglée à la base au Moyen-Orient...

http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203735846507-le-roi-darabie-evoque-la-menace-dattentats-en-europe-et-aux-etats-unis-1037389.php

3 commentaires:

  1. Le terrorisme il entretien avec ses pétrodollars … Qu’il commence par libérer ses quatre filles, les princesses Sahar, Maha, Hala et Jawaher qu’il retient prisonnières, recluses et coupées de tout monde extérieur, dans une résidence sans aucun confort… Ce sont les filles qu’il a eu avec son ancienne épouse, la princesse Alanoud Alfayez qui a voulu divorcer de lui. Pour la punir, elle a été exilée à Londres sans ses enfants.
    Comme ses filles se sont révoltées contre son autorité, elles ont fini enfermées dans une dépendance du palais, sans aucun confort et sans avoir l’autorisation de voir le monde extérieur. Leur seul réconfort et contact est leur mère qu’elles arrivent à avoir au téléphone une fois par mois. Malgré ses appels à la clémence et son aide à Obama et aux ambassades occidentales pour obtenir leur liberté, rien n’y a fait. D’après le code du pays, elles resteront recluses à vie.
    Une petition pour leur libération circule actuellement sur le net car un des fils du roi sera reçu lundi 1° septembre poar Hollande.
    je ne sais si je peux mettre ci-dessous le lien, si ce n'est pas possible, royautés pourra bien entendu le supprimé :
    http://www.change.org/p/libert%C3%A9-pour-les-quatre-filles-d-alanoud-alfayez-enferm%C3%A9es-arbitrairement-en-arabie-saoudite-et-en-danger-de-mort

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air bien renseigné !qu'il commence à ne plus fournir d'armes à ces gens cet hypocrite,!cet avertissement sonne comme une menace .

    RépondreSupprimer
  3. Comme le dit le commentaire précédent : son avertissement sonne comme une menace ... un tyran !

    RépondreSupprimer