Rechercher dans ce blog

jeudi 19 juin 2014

Réception au palais royal de Madrid offerte par Felipe VI et Letizia

Parmi les 2500 invités à la réception offerte au palais royal de Madrid par le roi Felipe VI et la reine Letizia: Louis et Marguerite de Bourbon, Telma Ortiz (soeur de la nouvelle reine), Carla Royo Villanova (épouse du prince Kubrat de Bulgarie), Esther Koplowitz, Melani Costa, girlfriend de Cayetano Martínez de Irujo, Konstantin de Bulgarie et son épouse née María García de la Rasilla, Miguel Indurain, l'archevêque de Madrid...

Luis Alfonso de Borbon y Margarita Vargas en la primera recepcion de los Reyes Felipe y Letizia en el Palacio Real

http://www.diezminutos.es/familia-real/monarquia/recepcion-de-los-reyes-felipe-y-letizia-en-el-palacio-real-tras-la-proclamacion

Photos en plus grand format

Los nuevos reyes Felipe y Letizia coronan su primer día de reinado con una recepción en el Palacio Real

http://www.hola.com/realeza/casa_espanola/2014061971981/recepcion-palacio-rey-felipe-VI/

8 commentaires:

  1. Heureux de voir qu'il est reçu à la cour malgré les esprrits chagrins qui racontent n'importe quoi sur notre cher duc d'Anjou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, voilà qui va faire taire, pour un moment, les colporteurs de ragots !

      Supprimer
  2. Ce n'est évidemment pas sous le nom de duc d'Anjou qu'il est reçu…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que c'est sous le nom de SAR le duc d'Anjou qu'il était invité. Pourquoi toujours attaquer notre gentil prince ?

      Supprimer
    2. Mais si Gérard, ne vous en déplaise, il est reçu à la Cour d'Espagne, en tant que SAR Luis Alfonso de Bourbon, duc d'Anjou comme son père et son grand père et comme leur ancêtre Philippe de France !

      Supprimer
    3. Je suppose que vous avez rédigé le faire-par d'invitation pour le connaître si bien. Mais en ce cas il faudra nous expliquer comment vous êtes ainsi en contradiction avec le décret royal en conseil des ministres numéro 1368/1987 du 6 novembre 1987 qui a précisé notamment dans ses dispositions transitoires :
      Tercera.- Los miembros de la familia del Rey Don Juan Carlos I de Borbón, que en la actualidad tuviesen reconocido el uso de un título de la Casa Real y el tratamiento de Alteza Real, podrán conservarlo con carácter vitalicio, pero no sus consortes ni descendientes.
      Il est bien connu que précisément le sujet de brouille entre le roi et Louis Alphonse est essentiellement constitué par ses prétentions la couronne de France et le traitement de l'altesse royale auquel dès lors il prétend puisqu'il ne peut plus prétendre à l'espagnole.
      Quant à son père il n'a jamais été reçu que comme duc de Cadix à la cour d'Espagne mais il était altesse royale espagnole sa vie durant.
      Cependant il n'était altesse royale que par la grâce de son beau grand-père le général Franco et quelques semaines auparavant le comte et la comtesse de Barcelone l'avait invité à Estoril aux noces de l'infante Margarita sous le prédicat d'excellence.
      Quant à son grand-père le plus simple est de dire qui n'a jamais été reçu à la cour d'Espagne après l'exil et quand bien même il l'aurait été c'eut été évidemment comme duc de Ségovie et altesse royale espagnole. Leur ancêtre Philippe de France n'était pas reçu à la cour d'Espagne puisqu'il était le roi d'Espagne et comme roi d'Espagne il un titulo grande dans lequel figuraient beaucoup de contrées comme le duché de Bourgogne mais pas celui d'Anjou auquel il avait renoncé et qui fut donné à l'arrière-petit-fils du roi, son neveu, de son vivant.

      Supprimer
  3. pas tres souriant le Duc d'Anjou

    RépondreSupprimer
  4. Luis-Alfonso de Borbon pas très souriant de devoir faire la courbette à ses nouveaux souverains Félipe VI et Letizia d'Espagne après la courbette qu'il a du faire aux anciens souverains Juan-Carlos et Sofia.
    Il etait d'ailleurs invité comme bon Espagnol et pas comme Français et duc d'Anjou puisque les étrangers n'étaient pas invités pour cette cérémonie.

    RépondreSupprimer