Rechercher dans ce blog

samedi 14 juin 2014

Les enchères s'envolent à Drouot Paris pour le portrait du duc de Montpensier et le service en porcelaine de Sèvres du château de Randan !

La vente historique -  dont le catalogue était rédigé par l'expert des Orléans : Xavier Dufestel - s'est déroulée à Drouot Paris ce vendredi 13 juin 2014 et a de nouveau réservé d'exceptionnelles batailles d'enchères.


 roi Louis-Philippe- Franz-Xaver Winterhalter


Ainsi, 43 750 € étaient déboursés par une personnalité du Gotha pour le portrait du prince Antoine d'Orléans duc de Montpensier commandé en 1846 par le roi Louis-Philippe au peintre Franz-Xaver Winterhalter et à son atelier pour le ministre du bey de Tunis, Sidi Mahmoud Ben Ayed. 


porcelaine de Sèvres le roi Louis-Philippe château de Randan,


Quant aux 94 pièces en porcelaine de Sèvres commandées par le roi Louis-Philippe pour le château de Randan, elles étaient en partie préemptées par l'Etat français pour le musée du domaine royal de Randan et elles totalisaient un résultat sans précédent : 104 500 €. Pour mémoire, 106 pièces du même service, et d'égale importance, furent adjugées sur le marché de l'art il y a moins de 2 ans pour la somme de 20 312 € (29-30 nov. 2012, sale 2601 : http://www.christies.com/lotfinder/LotDetailsPrintable.aspx?

Les quatre dessous de bouteilles du roi Louis-Philippe en métal argenté par Charles Christofle partirent pour un total de : 1 875 €
Une bouteille de vin au monogramme du prince Henri d'Orléans, duc d'Aumale, atteignait : 1 250 €
Le portrait du roi Louis XIV de l'atelier de Hyacinthe Rigaud était adjugé : 5 375 €
Le bracelet orné d'une miniature représentant le prince de joinville enfant était remporté pour : 4 000 €
Le sceau du prince Antoine d'Orléans, duc de Montpensier, atteignait 2 750 € et celui du prince impérial : 3 500 €.
Une melonnière en porcelaine de Sèvres du service de l'empereur Napoléon III culminait à : 3 375 € 
Le service à thé et à café en argent par Odiot et Prévost (1894-1906), provenant de la duchesse de Guise et de feu Madame la comtesse de Paris (1911-2003), produisait : 10 625 €.
La tapisserie bruxelloise du début du XVIIe siècle représentant Le Rêve de Decius Mus, d'après Pierre-Paul Rubens et provenant des collections d'Alexandre-François de La Rochefoucauld, était adjugée à : 13750 €.
Le portrait de l'impératrice Maria-Féodorovna de Russie, d'après Alexandre Roslin, était prisé à : 7 500 €.

Consultez le catalogue de la vente
4, rue de la Paix
75002 Paris

1 commentaire:

  1. Très bien pour le château de Randan et pour le Puy de Dôme

    RépondreSupprimer