Rechercher dans ce blog

mercredi 21 mai 2014

Anne de Montmorency - Un homme de la Renaissance

Nombre de pages: 56
Nombre d'illustrations:30
Date de parution: mai 2014 Editeur: Rmn-Gp Diffuseur: Flammarion
Auteurs: Thierry Crépin-Leblond, directeur du musée national de la Renaissance (Écouen), Amélie Godo, conservatrice, musée national de la Renaissance (Écouen)

Présentation du livre: portrait du Connétable de France soulignant le rôle de protecteur des arts et des artistes de cet homme de guerre et d'Etat.


"Anne de Montmorency, né à Chantilly en 1493 et mort à Paris en 1567, est duc et pair de France, maréchal et connétable de France. Cet homme extrêmement puissant, qui a symbolisé la Renaissance française, fut un ami intime de François Ier puis de Henri II.
La Maison de Montmorency est l'une des plus puissantes du Royaume et se trouve très proche de la famille royale.
Anne est le filleul de la reine Anne de Bretagne, qui lui donne son prénom. Il est élevé au château d'Amboise avec le futur roi de France François Ier. Celui-ci se montrera très attentif aux conseils d'Anne de Montmorency, à la fois militaire couronné de succès et grand esthète, même s'ils connaîtront des différends. Anne participe aux batailles de Ravenne (1512) et Marignan (1515). Prisonnier à Pavie en 1525 avec le Roi, il est libéré et se retrouve négociateur dans le traité de Madrid (1526) qui met fin à la guerre de François Ier et de Charles Quint.
En 1536, Montmorency organise la défense de la Provence contre Charles Quint, ce qui lui vaut la charge de connétable de France en 1538. La fonction était alors la plus haute distinction : son porteur avait la charge du commandement général des armées en l'absence du Roi. Malgré ses nombreux succès militaires, Montmorency défend la paix. Lorsque François Ier renonce à cette politique pacifique en 1541, Montmorency tombe en disgrâce.
Henri II qui succède à François Ier, appelle le connétable son compère. lui rend toute sa puissance, partagée toutefois avec les Guise. L'affrontement entre les Guise et les Montmorency ne fera que s'aggraver au cours du règne d'Henri II. Même au plus fort des guerres de religion, et investi militairement du côté catholique, il sauvera de l'exécution plusieurs artistes protestants en obtenant leur grâce auprès du Roi. Créé duc et pair en 1551, Anne de Montmorency devient un des plus puissants seigneurs de France, aimant les arts et protégeant Bernard Palissy ainsi que Jean Bullant, l'architecte de ses châteaux de Chantilly et d'Écouen.
Anne de Montmorency fait surtout élever le château d'Écouen, sa demeure principale. Passionné d'art, il emploie pour cela les plus grands sculpteurs de toute l'Europe, ainsi que les céramistes, les peintres et architectes".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire