Rechercher dans ce blog

jeudi 15 mai 2014

Albert II et Charlène dans l’ancien comté de Carladès

"Par lettres patentes en date de février 1643, la vicomté de Carlat, unie à des terres limitrophes, fut érigée en comté de Carladès et attribuée à Honoré II Grimaldi, prince de Monaco, qui, en vertu du traité de Péronne conclu avec le roi de France Louis XIII, le 14 septembre 1641, avait abandonné le protectorat de l’Espagne pour se mettre sous la protection de la France, qui garantissait dorénavant la souveraineté de Monaco. Ce fief est aujourd’hui à cheval sur deux départements français, le Cantal et l’Aveyron.
Le titre de comte de Carladès fut attribué dès 1643, lors de son baptême, au petit-fils d’Honoré II, le futur prince Louis Ier, dont Louis XIV était parrain. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, plusieurs frères ou sœurs des héritiers ont aussi été titrés comte ou demoiselle de Carladès...

 Après le coup d’arrêt de la Révolution, qui abolit l’Ancien régime, les liens entre Monaco et le Carladès sont renoués à plusieurs niveaux à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, notamment à propos du rocher de Carlat, qui est rétrocédé par une société savante locale au Prince Albert Ier en 1914. Le déplacement de LL.AA.SS. le Prince et la Princesse marque le centenaire de cet événement symbolique..."



https://www.facebook.com/media/set/?set=a.647759555293652.1073741841.618705278199080&type=1

Mercredi, peu après leur arrivée, la princesse Charlène a toutefois dû s'isoler à cause d'une "fatigue" passagère, selon la préfecture, démentant une information de La Montagne qui faisait état d'un "malaise" de celle-ci.


5 commentaires:

  1. Baby or not Baby ????

    RépondreSupprimer
  2. En voyant les photos, elle semble en meilleure forme que la veille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cette femme est imprévisible et pas faite pour ce rôle !

      Supprimer
    2. Vous prévoyez un malaise ? vous êtes très forte !!!

      Supprimer
  3. Beaucoup de bruit pour rien

    RépondreSupprimer